Amigne 2014

Encore un autre cépage autochtone valaisan, qui peut produire de grosses grappes, mais qui restent lâches et bien aérées avec de petites baies. Cette vigne pousse sur le coteau de Leytron en-dessous de Produit. Ce cépage, tout comme la Petite Arvine se prête très bien à la surmaturation, c’est pourquoi on peut le vinifier en version sèche (élevage cuve), mais aussi en version liquoreuse, c’est ainsi qu’il nous arrive certaines années de le laisser surmaturer sur souche.

On retrouve dans ce vin un nez aux cotés pelure de mandarine, orange ou pêche de vigne dans sa jeunesse. En bouche, on y retrouve ces arômes fruités, c’est également un vin assez frais avec beaucoup de gras et de légers et jolis amers en fin de bouche qui viennent sous-tendre le volume, parfois l’alcool.

Ermitage de Fully 2012

En France, on l’appelle Marsanne Blanche et on la retrouve beaucoup dans les Côtes-du-Rhône Nord ainsi que dans la moitié sud du pays. Elle est arrivée en Valais aux alentours de 1842 et s’est parfaitement acclimatée, par commodité les anciens l’ont appelée Ermitage ou Hermitage.

Ce vin est produit à partir de vignes situées dans la région du village de Branson à Fully, puis a fermenté en barrique et été élevée sur lies pendant 22 mois. C’est un vin avec beaucoup de souplesse, volume et gras, il nous intéresse par sa structure et sa texture. On y retrouve aussi des parfums d’amande et de châtaigne. La finale est marquée par une légère amertume et des notes que l’on retrouve plus souvent sur des spiritueux tels que cognacs et whiskeys. Avec le temps, il peut donner des arômes de types truffe blanche, liqueur de framboise, il gagne pratiquement toujours en qualité à vieillir quelques années.

Rais avec beaucoup de gras et de légers et jolis amers en fin de bouche qui viennent sous-tendre le volume, parfois l’alcool.

Ermitage de Fully 2016

En France, on l’appelle Marsanne Blanche et on la retrouve beaucoup dans les Côtes-du-Rhône Nord ainsi que dans la moitié sud du pays. Elle est arrivée en Valais aux alentours de 1842 et s’est parfaitement acclimatée, par commodité les anciens l’ont appelée Ermitage ou Hermitage.

Ce vin est produit à partir de vignes situées dans la région du village de Branson à Fully, puis a fermenté en barrique et été élevée sur lies pendant 22 mois. C’est un vin avec beaucoup de souplesse, volume et gras, il nous intéresse par sa structure et sa texture. On y retrouve aussi des parfums d’amande et de châtaigne. La finale est marquée par une légère amertume et des notes que l’on retrouve plus souvent sur des spiritueux tels que cognacs et whiskeys. Avec le temps, il peut donner des arômes de types truffe blanche, liqueur de framboise, il gagne pratiquement toujours en qualité à vieillir quelques années.

Rais avec beaucoup de gras et de légers et jolis amers en fin de bouche qui viennent sous-tendre le volume, parfois l’alcool.

Fendant 2016

Contrairement à beaucoup de Chasselas, son autre nom, ce vin n’a pas fait de seconde fermentation, ce qui lui confère une vivacité et une fraîcheur supplémentaire. Les arômes de ce cépage sont habituellement assez discrets, ce qui permet une grande expression et typicité du terroir sur lequel il est planté. Le nez est léger et fin, il dégage des notes florales, type fleur de sureau et miel, la bouche est fraîche, citronnée avec une finale étonnamment iodée et minérale. En vieillissant, il tire sur des nez de noisettes.

Petite Arvine 2016

Petite Arvine d’Anzé 2015

Petite Arvine de Fully 2015

Cépage autochtone au Valais… Unique au monde. Fragilité extrême aux vents qui menace souvent de mettre en lambeau ses feuilles et de briser ses rameaux. Mais vin d’une très grande classe et d’un potentiel encore qu’effleuré.

Notre Petite Arvine est produite à partir de vignes en terrasses situées à Fully. Elle exprime le côté le plus frais et printanier de ce cépage, nous avons tenté aussi de contrôler et de canaliser sa vigueur, son énergie et son acidité par un élevage sur lies. On y trouve des arômes de citron vert, glycine, rhubarbe.

Les type fleur de sureau et miel, la bouche est fraîche, citronnée avec une finale étonnamment iodée et minérale. En vieillissant, il tire sur des nez de noisettes.